dimanche 27 novembre 2011

Truc que j'aurais peut-être pu faire

Le Nanowrimo 2011 se termine dans deux jours et c'est maintenant que je me dis que j'aurais pu participer. Quoique...un roman structuré, peut-être pas, mais quelque chose qui file sur le courant de la conscience...je pense qu'écrire me ferait du bien, ne serait-ce que pour me forcer à exprimer mes émotions, à me laisser aller et à être créative, mais la page blanche sur l'écran m'intimide. Quand j'écris sur mon blog, c'est souvent autre chose qui me vient à l'esprit, mais je n'ose pas le taper, alors je reste dans ce que je connais bien : le crochet, le tricot, les choses qui me font envie, la musique, la lecture...Me forcer à écrire 50 000 mots aurait pu être bénéfique. Bah! on verra l'an prochain.

En attendant il est 4h30 et j'ai une angoisse (légère, mais bien là) qui m'empêche de dormir.

3 commentaires:

joss dite E.T. a dit…

ben je 'assure que je lirai avec intérêt ce que tu écrirais!!! Pas faux cul joss, c'est la vérité, mais comme ça peut-être une petite porte ouverte de + entre ns pour un peu mieux comprendre ce qui te trouble et ces images que tu as... et t'aimer encore+ dans ce trouble qui perturbe à l'excès ta vie et tes pensées.

cynalune a dit…

Il n'y aurais plus qu'à alors. Mais ça m'intimide.Je me disais que ça pouvait être une porte vers la connaissance de soi, ou, si c'est de la fiction, un beau moyen d'évasion.

Pascale a dit…

tu devrais le faire l'année prochaine... une forme de thérapie plus ludique, où on peut se lâcher vraiment