mercredi 9 janvier 2008

Truc qui m'a bien aidé

J'ai craqué. Je suis encore en arrêt maladie ( le troisième en un mois) mais voici ce qui m'a fait tenir pendant mes heures d'angoisse, quand Jeanie était trop compliquée pour que je réussisse à me concentrer dessus :Falling in Love de Fiber Trends. En Surnaturelle (enfin, je crois, parce que j'oublie vite les noms) pourpre de la Droguerie
Un détail des coeurs :Ce qui est bien, c'est que c'est entièrement du point mousse avec quelques jetés, k2togs et ssk; donc facile à faire et entièrement réversible. Je le recommanderais pour une premiere approche de la dentelle et de ses diagrammes, les bases y sont dans une application assez sympa.
Je dois une fière chandelle à cette écharpe, j'ai vraiment passé des heures dessus qui auraient été très mauvaises sinon pendant les deux jours qu'ont duré sa confection.

Comme Jeanie m'accapare encore un peu trop pour mes capacités présentes, je me suis imaginé un plan B : une mitaine avec un bracelet en perles incorporé. Et j'allais poser une question à ce sujet sur le blog, mais j'y ai répondu toute seule en faisant les photos. Voici la chose :


Il s'agit encore de la Surnaturelle pourpre avec des perles pourpres irisées. J'avais pensé que ça ferait un beau ton sur ton. Puis en plein milieu de leur confection, j'ai été prise d'un doute : et si en fait c'était trop ton sur ton ? Parce que j'ai aussi 100g d'alpaga gris souris (la Droguerie, toujours, je suis accro) achetés pour un projet pour lequel le fil s'est révélé trop mou. Et que pourpre sur gris, si ça ne se voit pas...
Bref, j'étais pas très sûre. Jusqu'à ce que je vois les photos :


Si, je vous jure, il y a des perles. Là :

Bref, problème résolu : si je veux qu'on voit le joli bracelet en volutes que je m'efforce de faire, il vaudra mieux prendre le fil gris. En plus l'alpaga c'est chaud et doux. Mais avoir à défaire tout ça pour récupérer les perles (je n'ai qu'une boîte), pffff...

D'ailleurs, ce n'est pas le premier problème de couleur qu'elles me posent, ces mitaines. Au départ elles devaient être en Pichenette de Fonty (un mohair ultrafin tout mousseux) bleu de prusse avec des perles argent, mais je ne retrouve plus mes rocailles argent. Mon plan B est en fait un plan C, si l'on peut dire.

Mon début d'année hors tricot n'est pas brillant; j'ai presque pêté les plombs et le psy a parlé d'éventuelle hospitalisation pour remettre les choses à plat si ça ne va pas mieux. Alors j'essaie de toutes mes forces d'aller mieux mais c'est pas facile. Et parfois, je me dis que je préfèrerais l'hospitalisation tellement j'ai la trouille de retourner au travail, où on doit en plus me prendre pour une sacrée tire-au-flanc. Désolée de plomber l'atmosphère, mais c'est ça où encore écrire une tartine dans le Défouloir de Goodies. J'adore ce fil de discussion, mais j'ai l'impression de le regarder en spectatrice, pas en actrice : comme en ce moment je me sens coupée de la réalité et repliée sur moi-même, les problèmes et bonheurs quotidiens de ces chics filles (petits copains, devoirs, animaux, famille...) me paraissent tellement étrangers que j'ai l'impression d'être une alien qui débarque quand je contribue.

Pour finir sur une note plus gaie, j'ai installé un nuage de mots sur le blog ( en bas à droite) et c'est assez intéréssant de voir les mots qu'il reprend.

5 commentaires:

Pluche a dit…

oh pucette ! j'espere que tu vas un peu mieux !

je te fais plein de bisous, j'espere que ce n'est qu'un mauvais debut d'annee et que tres vite tout s'arrange.

courage, des bisous.

Ton echarpe est bien joulie :)

Gatchan a dit…

Plein de courage et plein de de bisous virtuels ! J'espère que tout ira mieux très vite pour toi. Et aussi, très jolies écharpes, j'adore !

vincent a dit…

Moi je les vois bien tes perles et, en effet, c'est un joli ton sur ton. C'est discret, pas racoleur. Je n'aurais rien défait.

Pour ce qui est du reste, je me dis que si tu as trouvé la force de l'écrire sur ton blog et aussi de tricoter de si jolies choses, c'est que ça va aller. Ne pas culpabiliser et se demander ce que vont dire ou penser les collègues. Se dire que se mettre en arrêt c'est parfois courageux et lucide (on prend en compte ses limites). Faire le dos rond autant que possible, se mettre en roue libre.
Et être sûre que ça va passer ; tôt ou tard, même si c'est tard plutôt que tôt, ça va passer.

Marie (TricotArrée)

cynalune a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
cynalune a dit…

Merci pour vos messages; du coup, je me sens un peu "péteuse" d'avoir balancé tout ça sur mon blog, mais ça m'a fait du bien; là, ça va déjà mieux :)