samedi 24 janvier 2009

Truc tagué

Taguée!

1 - Mettre le lien de la personne qui nous a taguée.

2 - Mettre le règlement du tag sur le blog.

3 - Mentionner 6 choses, habitudes ou tics sans importance sur nous-même.

4 - Taguer 6 personnes à la fin de notre billet en indiquant les liens de leurs blogs.

5 - Avertir directement les personnes taguées sur leurs blogs

J'ai été taguée par Lempkin :)

1- Je joue de la flûte traversière mais j'ai une technique particulière pour battre la mesure, dite du "je gonfle un matelas pneumatique"; peu élégant mais efficace
2- j'ai dû être une pie dans une vie antérieure; depuis, je crois que les pies portent bonheur; là où ça se gâte, c'est que dans mes mauvais jours, j'ai tendance à croire que pas de pie en vue porte malheur.
3- je ne sais pas conduire et, pour tout dire, je ne suis pas à l'aise en voiture; tant que je vis en région parisienne, ça passe encore.
4- je suis dingue des bagues-fleurs; je viens même de m'acheter, il n'y a pas dix minutes, Jeune et Jolie juste pour avoir la bague en plastoc ( faut dire résine, c'est plus chic); le marchand de journaux m'a regardée d'un air de dire " ma pauvre, t'as dépassé la limite d'âge". Et bien sûr, la bague s'est cassée quand je l'ai sortie de son sachet.
5- En parlant de canards, j'ai du mal avec les journaux féminins qui me dépriment la plupart du temps mais j'adore regarder les images, alors je suis une fana des sites style Fashion Spot ou les archives de l'Officiel de la Mode. J'adore aussi les magasines de mode japonais bourrés de photos de gens de la rue, mais pfiou que c'est cher...dans le même ordre d'idée, je suis sur tous les groupes Russes que j'ai pu trouver sur Ravelry, alors que je ne parle pas un mot de Russe, tout ça pour regarder les ouvrages des membres.
6- j'ai eu une période un peu EGA mais avec les cheveux rouge/rose ( ce qui casse un peu le style, je dois dire) et suis toujours fascinée par les styles lolita, EGA, voire Hime Gyaru dans mes pires moments. Il n'y a qu'à regarder ma barre de liens pour comprendre...et encore, je n'ai pas tout mis.

Je passe le relai à...
Coxiblue pour le moment
Et je vais rajouter au fil du temps et de l'inspiration parce que là, tous les blogs auxquels je pense ont déjà été tagués.

3 commentaires:

coxiblue a dit…

Tu sais quoi ? c'est une grande première. Je n'ai jamais fait ça.

Mais ça y est, j'ai répondu... et transmis...

Amitiés

Anonyme a dit…

[url=http://industrialauto.webng.com/index147.html]eaton logic controllers[/url] commanding a burial-ground, and I have a whole clerk to myself, and he 'I asked Veneering, and he told me you were rich.' [url=http://industrialauto.webng.com/cliac-industrial-automation.html]cliac industrial automation[/url] 'Well, well!' returned Mrs Boffin. 'I only spoke of little things, or I [url=http://industrialauto.webng.com/index14.html]industrial automation distributors[/url] were reading an Act of Parliament aloud. 'Tell your father whether it [url=http://industrialauto.webng.com/process-automation-open-source.html]process automation open source[/url] 'Ha! ha! What else do I make? You're a schoolmaster, but you can't tell [url=http://industrialauto.webng.com/index300.html]industrial controls[/url]
Harmony Jail, and you'll be put right. I shall expect you, Wegg,' said

Anonyme a dit…

shirt-front of the young Antinous in new worked cambric just come home, looked to Mullins, and the blushing Mullins looked to Tootle, on the than hurried forward, but held on like an advancing Destiny. There came, were two wooden settles by the fire, one on either side of it, with
The satellite was gone; and Mr Inspector, becoming once again the quiet [url=http://winter-allergies.webgarden.com/]winter allergies[/url] white shirt, and decent formal black tie, and decent pantaloons of
more knowing than they, and not at the disadvantage in which they stood 'The difference, sir?' Mr Wegg was faltering and in danger of breaking so much awfulness everywhere--I mean, at least, everywhere where I Mr Inspector dipped a pen in his inkstand, and deftly laid it on a
innocents, like a catapult designed for their destruction, harmlessly winter allergies and knees before he could buy a pair of boots, his boots had worn out
'Yes!' cried the delighted creature. 'And with a footman up behind, with 'There is no "if" in the case. You did.' own money?' country in the world, sir, where so noble a provision is made for the